C’est une spécialité destinée à traiter physiologiquement les articulations.

Soulager et régénérées ses Articulations

Articulations

 

Les articulations.

 

Ce sont les jonctions entre deux os et elles procurent le mouvement. Pour permettre un mouvement harmonieux, il faut plusieurs éléments…

-deux os

-deux cartilages

-une capsule articulaire qui assure la stabilité de l’articulation

-des structures qui amènent un liquide lubrifiant dans la capsule articulaire (membrane synoviale, bourse séreuse)

-des muscles et des tendons

-des ligaments

-des ménisques qui aident à amortir les chocs

Certaines articulations autorisent une grande mobilité et ont besoin d’une excellente lubrification ; d’autres sont plus fibreuses lorsque le mouvement doit être plus limité ; certaines sont même presque fixes.

Les articulations les plus mobiles, qui permettent les déplacements, doivent être souples et lubrifiées. Ce sont les cartilages qui permettent un glissement aisé. Le lubrifiant sécrété par la membrane synoviale permet une diminution de la friction, de l’échauffement et de l’usure résultant du mouvement des articulations.

Les bourses séreuses sécrètent un liquide comparable pour lubrifier des structures voisines (muscles et tendons qui participent au mouvement quand l’articulation fonctionne).

Qu’est-ce que le rhumatisme articulaire ou arthrose ?

Le rhumatisme articulaire est habituellement associé au vieillissement. Il se manifeste par des articulations « rouillées » au réveil, lorsqu’il pleut ou qu’il fait froid, des douleurs en mobilisant l’articulation, une perte progressive de souplesse et de flexibilité… Classiquement, ce rhumatisme est dénommé «arthrose ». L’arthrose est liée à l’usure des articulations.

Fréquence de l’arthrose :

En France, on estime que 4,6 millions de personnes souffrent d’une arthrose symptomatique (qui produit des plaintes), et 50 % des sujets de plus de 65 ans présentent une arthrose radiologique. Cela pourrait toucher 80% des personnes âgées de plus de 75 ans ! On estime que plus de 6 millions de Français sont concernés par l’arthrose.

Pour le Canada, la population totale atteinte par l’arthrose est évaluée à 10%. La moitié des arthroses concernent le membre inférieur : gonarthrose (40%) pour le genou, et coxarthrose (10%) pour la hanche. Mais 30% des lésions arthrosiques se situent à la base du pouce, (rhizarthrose) et les mains représentent 40% de ces lésions. La colonne vertébrale est moins évoquée dans les plaintes ; toutefois, si l’on se base sur l’étude radiologique, plus de 80% des hommes et plus de 70% des femmes de plus de 50 ans en sont atteints.

Ce qui se passe:

L’arthrose commence par des fissures au niveau du cartilage ; le liquide synovial qui s’y infiltre accélère la dégénérescence de ce cartilage ; le cartilage se désagrège et des morceaux se détachent, s’immiscent entre les deux faces du cartilage, et cette friction entraîne une inflammation de la membrane synoviale..

La dégénérescence qui se poursuit atteint l’os sous-jacent : des vaisseaux sanguins se développent et sécrètent un produit pour boucher la brèche… Ce fibrocartilage n’est pas aussi glissant que le cartilage,et l’articulation est moins performante. Elle prend l’aspect d’un velours côtelé. Plus cet ensemble devient rugueux, plus vite s’use l’articulation… Une plainte évoquée à ce stade est celle de craquement lors du mouvement.

La disparition des cartilages se marque à la radiographie par un espace pincé entre les os, ce qui témoigne de la disparition du cartilage ; en fin de parcours, cela produit un mouvement os sur os. Or, ce qui est sensible dans l’os, c’est le film qui l’entoure (périoste). Lorsque le mouvement se rapproche de ce périoste, les mouvements deviennent extrêmement douloureux ! Et des kystes apparaissent dans l’os, le fragilisant davantage.

Pour éviter d’en arriver à cela ?

Pour les articulations des membres inférieurs, contrôler son poids, avoir de bonnes chaussures et bouger peuvent procurer une bonne prévention. De même qu’éviter les talons hauts (genou), les microtraumatismes répétitifs ou le fait de trop solliciter une articulation.

C’est au niveau du cartilage qu’il semble le plus indiqué d’agir. Pour le reconstituer et en diminuer l’inflammation, le RUMATAB privilégie une association de principes actifs :

la glucosamine : sa synthèse par l’organisme à partir du glucose et de glutamine (un acide aminé) diminue avec le vieillissement. Son efficacité est reconnue : elle aide à reconstituer le cartilage fissuré et semble améliorer la qualité du liquide synovial (lubrifiant). A court terme, elle soulage les symptômes (2 à 6 semaines sont nécessaires), et à long terme, elle freine l’évolution de l’arthrose (contrairement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens qui l’accélèrent).

Le MSM ou Méthyl Sulfonyl Méthane : c’est une source de soufre qui permet de renforcer les tissus conjonctifs (cartilage, tendons, derme profond, collagène, etc.), de diminuer l’activité de molécules favorisant inflammation (cytokines pro-inflammatoires) ainsi que des enzymes dégradant le cartilage. L’effet rapporté le plus important est la diminution des douleurs dans l’arthrose. Le MSM semble également préserver le système immunitaire et aide à éliminer les toxines.

le biosoylife : ces isoflavones extraites du germe de soja jaune, ont une action anti-oxydante avec accélération du métabolisme. Ils procurent également un effet de prévention de l’ostéoporose. Les isoflavones stimulent l’apoptose, càd la disparition des cellules en fin de vie, pour faire place nette à de nouvelles cellules, bien différenciées. Ces isoflavones nécessitent un bon fonctionnement de l’intestin grêle (traiter par le Profibio en cas de dysbiose).

vitamine C non acide : antioxydant du liquide extracellulaire, avec un effet d’accélération des échanges métaboliques , elle intervient également dans la synthèse des tissus conjonctifs de la peau et du collagène.

Quand en prendre du RUMATAB ?

  • dans les situations d’arthrose
  • raideurs articulaires
  • rhumatisme articulaire

effet général sur la qualité du métabolisme : effet accélérant

association :
Ômega
Profibio
Rumagel

dose recommandée : 1 tablette 3 x par jour, au moment des repas

composition : Méthyl Sulfonyl Méthane 450 mg – Sulfate de glucosamine 400 mg – Biosoylife 10% 30 mg – Vitamine C 30 mg – vibra DU

à éviter : en situation de grossesse ou d’allaitement ; de par la présence de MSN, à éviter lors de traitement de chimiothérapie ou en cas de troubles rénaux.

RUMATAB 90 tablettes

Délais livraison 3 à 7 jours ouvrés / Tarifs colissimo en vigueur : 5,50 €

Soulager et régénérées ses Articulations

RUMATAB os, articulations, cartilages

Précautions : toute supplémentation est destinée à apporter une aide ponctuelle, mais ne dispense pas d’une alimentation naturelle, équilibrée, de qualité et respectueuse de la vie. Elle ne remplace pas un traitement médical ou l’avis d’un médecin ou thérapeute.

Tags: , , ,

Laisser un commentaire